L'Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux

Bienvenue à l'ISDND

Plan isdnd 250x125

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Les déchets de l'ISDND

Plusieurs types de déchets sont enfouis à L’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux :

- Les ordures ménagères résiduelles (OMR) : ensemble des déchets produits par les ménages ne pouvant être triés et recyclés, ils sont issus de ce que l’on appelle communément la « poubelle classique » ou la « poubelle grise ».

- Les Déchets Industriels Banals (D.I.B) : ensemble des déchets générés par les entreprises, les industriels, les artisans… Pour être enfouis, ces déchets doivent être non inertes, non dangereux et non recyclables.

Les encombrants de déchetteries ou encombrants des communes : déchets qui, en raison de leur volume ou de leur poids ne peuvent être déposés ou pris en charge au même titre que les OMR. Ce sont des déchets non dangereux et non recyclables.

- Les boues de station : résidus obtenus après traitement d'effluents (potabilisation de l’eau ou épuration de l’eau), pour être enfouis ces boues doivent répondre à certaines caractéristiques (teneur en eau, composition…).

Circuit camion 3

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

L'exploitation du site

Cette installation propriété du SYMPTTOM est exploitée par la société MOULIN S.A. dans le cadre d'un marché public de service. Elle se situe au lieu-dit « Gampalou » et plus communément désigné sous le terme de centre d’enfouissement de « Perpezoux ». Il s’agit d’une exploitation par casiers, alvéole par alvéole, par compactage des ordures.

Exploitation1

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Le biogaz

Partie biogaz 2

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le biogaz est issu du processus de dégradation des matières organiques en l'abscence d'oxygène. Ce gaz contient une forte proportion de méthane et possède donc un fort potentiel calorifique et énergétique. Le biogaz collecté est alors utilisé comme combustible afin d’alimenter un moteur générant de l’électricité. Lorsque les moteurs sont à l’arrêt une torchère prend le relais et brûle le biogaz à très haute température (1200°C).

La production d'électricité est d'environ 450kw par heure, ce qui représente la consommation annuelle de 230 familles.

Les lixiviats

Lors de leur stockage, sous l'action de l'eau de pluie et de leur fermentation naturelle, les déchets produisent un liquide appelé lixiviat. Un réseau de drainage permet de les recueillir. Une partie de ces lixiviats est réinjectée dans les casiers afin de favoriser la méthanisation. L’autre partie est stockée dans une lagune puis traitée à la station d’épuration (STEP) de MONISTROL sur LOIRE.

 

Partie lixiviats 1

Cliquez sur l'image pour agrandir